La seule forme compétitive que nous connaissons du handball semble être un frein à certains pratiquants ou du moins ne nous permet pas de toucher l’ensemble des personnes que nous pourrions. Nous pensons par exemple, au public scolaire, qui ne pratique pas notre activité faute de mise en place de matériel adapté. Peut être gagnerions nous à penser l’activité autrement pour gagner d’autre pan de la population.
Notre expérience fait ressortir que les enfants, quoiqu’il arrive, veulent se mesurer. Pour preuve, les enfants en plateau veulent être ou sont déjà au courant du sport. De plus, vouloir sortir cette dimension du sport nous semble assez contradictoire, dans le sens où justement les pratiques sportives permettent à l’enfant de se jauger, de se mesurer, de se connaître, seul ou face à un ou des adversaires : créer des formes en danse afin de construire une chorégraphie qui sera appréciée par les observateurs, un kata dans les sports de combat, marquer un point de plus dans les sports collectifs…
Malgré tout, au fil du temps, au sein du handball, cette forme compétitive unique à 7 contre 7 (ou moins selon les règlements des comités) fait émerger certains problèmes :
  • certains postes font que les enfants ont très peu de balle, c’est une réalité aussi en adulte entre les ailiers par exemple et les autres postes (ce malgré le projet de jeu et de formation) surtout en filles,
  • la répétition de l’activité sur des volumes horaires de plus en plus importants amenant l’attrait pour d’autres formes de jeu nouvelles ou simplement de la nouveauté (un changement de règles lors d’un match peut redonner envie à tout le groupe, surtout si elle sort de l’ordinaire),
  • le groupe change peu, de « nouvelles têtes » font du bien au groupe, lui apprennent à s’ouvrir, à s’adapter et à voir les autres d’une autre manière.
Voici quelques pistes, qui nous sembleraient opportun de tester.

EXEMPLES DE PROPOSITIONS D’ACTIVITÉ

Il s’agirait d’aller vers des formules plus récréatives et ludiques, mais devant rester ponctuelles pour garder leur effet « surprenant ».  Le handball peut être défini comme un jeu d’affrontement collectif de balle. Il faudra donc retrouver cette logique dans les activités que vous pourrez proposer. Les « grandes lignes » règlementaires vont finir de donner sa spécificité à notre activité :
Aspects règlementaires donnant sa spécificité à l'activité

Aspects règlementaires donnant sa spécificité à l’activité

Nous pensons que si une de ces spécificités manque, nous jouons plus au handball. Malgré tout chacune d’entre elles peut être modulée :
  • la balle : en taille et en consistance (tant que les joueurs et joueuses peuvent la tenir à une main),
  • la cible : réduite en largeur et en hauteur,
  • le nombre de joueurs par équipe : surtout réduit,
  • la taille de la zone.
Voici trois exemples d’activité que nous proposons :
City handball

City handball

 
Street handball

Street handball

 
Eco handball

Eco handball

 
 

DE NOUVELLES TÊTES

Avoir de nouveaux adhérents dans les catégories enfants, peut se faire presque naturellement, mais il est toujours intéressant de montrer une certaine ouverture envers les enfants souhaitant pratiquer, ou encore utiliser la fibre affective.
Nous allons, dans ce sens, vous proposer deux opérations, chacune ayant respectivement comme objectif ce dont nous venons de parler.
La première, bien connue dans la plupart des clubs consiste à faire des séances « portes ouvertes », c’est-à-dire libre d’accès aux non licenciés. Pour qu’ils soient assurés, il vous faudra les inscrire par le biais d’une licence évènementielle. Nous vous conseillons de leur laisser faire deux séances, car il n’est pas rare que les enfants aient du mal à se décider sur une seule séance, ou se sentent piéger à la deuxième séance, si jamais elle est très différente de la première et que l’activité ne leur plait plus.
Voici deux affiches que nous utilisons, d’abord remplies, puis uniquement avec les fonds que vous pourrez compléter :
 
exemple affiche affiche - fond
Ces affiches seront à compléter de prospectus qu’il vous faudra distribuer à la sortie des écoles. Voici un exemple de ce que nous faisons :
Prospectus école

Prospectus école

La deuxième opération, ne  nécessitera que la mise en page du document et l’impression puisque le reste du travail devra être fait par vos joueurs et joueuses. L’idée est que, notamment chez les filles, une des motivations à la pratique vient du fait de jouer avec des amis, d’où cette opération que nous avons baptisés « séances copines », dans l’exemple que nous vous proposons. Il est tout à fait possible de réaliser la même chose avec des garçons.
Voici le prospectus que nous utilisons pour cette opération :
Prospectus séances copines

Prospectus séances copines

Il existe certainement des opérations auxquelles nous n’avons pas pensé, la seule limite est votre imagination.