La balle au prisonnier – lancer, attraper et gardien
Les jeux traditionnels sont souvent très intéressants à utiliser dans le cadre de l’entraînement des enfants, car ils permettent d’économiser le temps d’explication des règles de base, étant souvent connus par les enfants. La balle au prisonnier est certainement l’un des plus connus, et de par sa logique ,il permet de développer le lancer, ainsi que l’attraper. Nous y ajoutons souvent des règles, ainsi que des rôles pour initier les enfants à des éléments nouveaux. À travers cet exemple, nous vous proposons de travailler en particulier les lancers et attraper, ainsi qu’initier les enfants au poste de gardien de but.
Mise en place :
Les règles habituelles du ballon prisonnier sont utilisées, dont le fait de « gober » le lancer. Par contre, les enfants utilisent différentes variantes à ce sujet. Nous préférons pour notre thématique le fait que l’enfant ne soit pas touché en cas de balle réceptionnée et qu’il puisse relancer immédiatement, afin de travailler l’enchaînement de tâches : attraper-lancer.
L’ajout d’une zone centrale évite aux enfants de lancer à bout portant. Celle-ci est très importante surtout quand il y a deux ballons, cela permet une certaine sécurité lorsque les ballons sont de part et d’autre du terrain.
Elle apporte aussi la possibilité d’initier l’enfant à la présence d’une zone et donc du tir en suspension par exemple.
Nous vous conseillons aussi d’utiliser des ballons adaptés et non traumatisants.
Le fait de mettre deux ballons permet plusieurs choses :
  • multiplier le nombre de lancer et de réception possibles,
  • la prise d’information continuelle sur les deux ballons,
  • la création de stratégie collective, quand les deux balles sont à une même équipe,
  • le besoin pour les protecteurs d’avoir à se placer entre la balle et le/les joueur(s) à défendre.
Plus le nombre d’enfants est grand et plus vous pouvez ajouter de ballons, mais pour un travail efficace en terme d’apprentissage, nous vous conseillons deux ballons avec des groupes composés de 8 à 20 joueurs. Afin d’éviter l’inactivité, vous pourrez aussi jouer sur le nombre de « protecteurs » dans chaque équipe.
Les « protecteurs » sont les joueurs qui vont s’initier au poste de gardien de but. Leur rôle est de s’opposer aux trajectoires de lancer pour éviter à leur partenaire de se faire toucher.
Le fait de pouvoir se déplacer autour du terrain adverse quand l’enfant est prisonnier, amènera les « protecteurs » à devoir se déplacer entre la balle et le joueur protégé pour mettre son corps en obstacle, ce qui est à notre sens digne
Comportements attendus :
Les joueurs :
  1. lancer fort et avec précision pour toucher les adversaires,
  2. réceptionner des balles arrivant avec force,
  3. percevoir au moment de la réception pour enchaîner rapidement les actions,
  4. élaborer des stratégies à deux ou trois pour piéger les adversaires.
Les « protecteurs » :
  1. s’opposer aux trajectoires de lancer adverses,
  2. se placer et se déplacer pour protéger ses partenaires,
  3. utiliser un maximum de surface de corporelle pour s’opposer à la balle (s’initier au notion de temps disponible en tant que gardien de but).
Ce qui pourrait poser problèmes :
  • la technique de lancer,
  • la précision du lancer,
  • la perception,
  • les qualités mentales : gestion de la peur et du stress, courage,
  • quand les enfants sont protecteurs, de rester de face, pour opposer une grande surface corporelle à la balle.
Variantes :
Il est possible de joueur sur différents éléments :
  • obligation de lancer en sautant,
  • restreindre le déplacement ou initier aux règles du handball (dribbles, 3 pas ou passes),
  • le bras lanceur : droit ou gauche,
  • sur la réception : un ou deux mains,
  • etc.