LES ÉQUIPES MOBILES

Passer et s’organiser collectivement pour monter la balle vers une cible

Moins connu que les autres jeux traditionnels, les équipes mobiles sont malgré tout digne d’intérêt pour l’apprentissage des bases de la montée de balle. Nous l’utilisons avec les écoles de handball pour faire émerger une stratégie collective de montée de balle, ou comme échauffement avec les catégories plus âgées. Nous vous livrons ce jeu dans son plus simple « emballage » mais il est très simple de le faire évoluer, et il attisera votre créativité, nous n’en doutons pas.
Mise en place :
Le nombre de joueurs est une des variables sur laquelle vous pouvez travailler, notamment pour faire varier le nombre de passes à faire, ainsi que leurs longueurs. Il vous sera tout à fait possible de faire cette situation avec trois équipes, voir quatre, mais attention, songez que vous devez envoyer les ballons.
Un autre choix peut être fait sur la zone à atteindre, par exemple en reconstituant à plus grande échelle le cerceau, avec des marques au sol par exemple, vous pouvez jouer sur le fait que les deux équipes ramènent la balle au même endroit. Ceci peut faire émerger de nouveaux comportements défensifs, visant à gêner la progression de l’équipe adverse. Certains enfants le feront naturellement, d’autres auront besoin d’un questionnement «  que puis-je faire une fois que j’ai fait la passe pour permettre à mon équipe d’amener la balle plus vite au cerceau que l’autre équipe? », par exemple.
Vous pouvez aussi choisir de faire démarrer les équipes en alternance dans une queue unique, ou de les mettre en déplacements, ce qui rendra la tâche plus ardue, car chacun devra prendre des informations sur le rôle choisi par ses coéquipiers.
L’utilisation de deux balles est intéressante dans un premier temps, pour que chaque équipe puisse trouver son organisation. Un comportement possible pour les enfants les plus malins, sera de récupérer les deux balles, pour soit en lancer une loin afin de ralentir l’autre équipe ou soit de ramener les deux balles. Nous pensons que cette réponse est très intéressante, dans le sens où l’enfant s’approprie la règle du jeu pour ensuite en faire découler une stratégie. Rapidement, l’utilisation d’une seule balle permet de se rapprocher de l’activité en faisant apparaître une organisation collective pour monter la balle et une pour la récupérer.
Nous pensons que la règle sur le fait que tout le monde doit toucher le ballon, est très intéressante et nous ne la supprimons jamais dans les multiples variantes que nous utilisons car elle permet :
  • à tous les enfants d’avoir l’opportunité de toucher la balle,
  • d’amener l’enfant qui est la cible de la passe à se démarquer dans le cas où les intentions défensives sont apparues,
  • d’amener des enfants à changer leurs positions pour permettre à la balle d’avancer rapidement vers la cible.
Il vous sera possible d’ajouter un tir au but, en supprimant les cerceaux par exemple. Ce jeu traditionnel, sur une structure très simple permet de travailler presque toutes les composantes de notre activité.
Comportements attendus :
  1. Avoir un rôle en fonction de son éloignement par rapport à la balle (le plus proche du cerceau reste, tandis que le plus éloigné va chercher la balle),
  2. Permettre la progression rapide de la balle, aussi bien en tant que porteur de balle, que non porteur de balle,
  3. Gêner ou empêcher la progression rapide de la balle que possède l’équipe adverse.
Ce qui pourrait poser problèmes :
  • La compréhension tactique, aussi bien collective qu’individuel,
  • La maîtrise des lancers et de la réception,
  • L’enchaînement de tâche ou du moins, le changement de statut (passeur / défenseur « gêneur »).
Variantes :
  • Imposer l’attraper en courant,
  • Réduire le temps disponible avec la balle,
  • Imposer des passages obligés pour la balle sous la former de portes à franchir, afin de faire apparaître l’écartement.