Trouver la faille
Ce jeu traditionnel est une excellente base pour le jeu collectif et surtout pour le jeu du porteur de balle et ses choix, mais aussi les « courses » des non porteur de balle. Vous pourrez l’utilisez comme situation de référence, vous permettant de mesurer les progrès en école de handball et comme jeu d’échauffement avec les plus grands.
Mise en place :
La mise en place du matériel se fait en général sur une largeur de terrain. Pour des grands groupes, nous vous conseillons de dédoubler le jeu. Il vous est possible de réduire la largeur du terrain avec des plots pour augmenter la difficulté. Dans un premier temps, et surtout avec les plus jeunes, il semble malgré tout intéressant de garder une largeur importante au départ pour faciliter la compréhension de la situation par les enfants.
Vous pouvez jouer sur le placement initial des plots, pour voir si les attaquants ont compris l’occupation de l’espace. Mais aussi sur le placement des plots des défenseurs, pour rendre plus délicat la lecture de l’espace à attaquer par le joueur central par exemple.
Pour la rotation, que nous n’avons pas décrite dans la vidéo, tout va dépendre du nombre d’enfants. Si c’est un multiple de trois, il vous suffit de mettre un remplaçant quand les enfants défendent qui doit être différent à chaque passage. Nous pensons, vu que le travail concerne l’attaque, qu’il peut être intéressant d’organiser la rotation autour d’un résultat négatif en attaque : « si vous n’arrivez pas aplatir la balle en attaque alors vous devenez défenseur ». Dans le cas, où vous avez un nombre d’enfants différents, mieux vaut organiser la rotation autour d’un certain nombre de récupération de balles de la défense (balle récupérée ou porteur de balle touché).
Comportements attendus :
Pour le porteur de balle :
  1. S’engager vers un espace et percevoir la réponse des défenseurs,
  2. S’organiser pour répondre avec justesse à la situation, passe ou dribble,
  3. Si je dribble j’accélère pour traverser, si je passe, je dois donner la balle au bon partenaire afin qu’il puisse aller aplatir la balle facilement.
Pour le non porteur de balle :
  1. S’engager vers un espace libre, sans autres attaquants présents (un espace chacun),
  2. S’organise pour aider le porteur de balle, dans sa progression (en s’écartant autant que possible) ou en permettant la continuité de l’action (en se rendant disponible pour une passe).
Pour les défenseurs :
  1. Chercher à rendre difficile la progression de la balle (le plus simple pour le porteur de balle est de progresser en dribbles,
  2. Chercher à piéger les attaquants.
Ce qui pourrait poser problèmes :
  • La maîtrise technique du dribble,
  • La maîtrise de l’enchaînement dribble passe,
  • La vitesse gestuelle de l’enchaînement.
Variantes :
  • Vous pouvez agir sur le comportement des défenseurs en modifiant la règle de la touche : «  vous ne pouvez toucher le porteur de balle, que si vous êtes entre lui et le but », «  vous devez toucher à deux le porteur de balle s’il cherche à passer dans l’espace central et à seul s’il passe dans les espaces latéraux ».